Catégories
Développement Personnel

Bérue #1

First. Prem’s.

Soyons Fou.

Imaginons un instant un mec lambda, proche de la quarantaine, propriétaire d’un joli crédit maisonesque, papa d’un magnifique garçon (10 secondes de travail pour un max d’efficacité).

Ce mec, donc, décidé un jour de larguer son job chez une grande compagnie fruitière informatique pour se retrouver. Il en a marre de l’ambiance délétère du magasin où il est détaché, il sort enfin la tête de l’eau suite à la séparation avec la madré du bambino et ne rêve que de tourner la page.

Il démissionne (rupture refusée et pas de prise de tête) en juin 2019. Objectif : créer une vraie relation avec son fils (garde alternée 1 semaine sur 2), rêver à un projet d’entreprise dans le loisir et la restauration.

Lubrizol, Covid-19, Confinement I & II, Couvre-feu. Pas besoin de voir que ce n’était pas le bon créneau pour entreprendre dans ce secteur… Et pas le droit au chômage (car « c’est une démission blablabla oubliez vos 15 ans de salariat, ça ne compte plus »).

Après avoir dépensé toutes ses économies, emprunté à la famille, ce type a tenté un retour dans le droit chemin comme Business Developer (commercial en franchouillard) dans le B2B chez un prestataire Data, Bases de données, Big Data et Intelligence Artificielle. Error 404 – Expérience avortée (problème grave de santé chez un proche, conditions sanitaires compliquées pour démarrer un boulot, et surtout pas la mentalité de requin nécessaire pour ce job). Retour à la casé départ.

Soyons Fou.

Là, où le mec est vraiment timbré, c’est qu’il décidé de se lancer à l’arrache, sans moyen, dans le monde de l’EdTech : créer des applications d’éducation ludiques !

ça fait des années que cette idée lui trotte dans la tête à force de procrastiner sur les réseaux sociaux : comment optimiser ce temps de cerveau disponible pour apprendre qqch de vraiment intéressant (et utile) sans le côté rébarbatif de l’apprentissage ?

Vous avez 2 heures. Pas plus. Après il faut développer un proto d’app, trouver des fonds, et prendre le goûter. C’est important le goûter.

Soyons Fou, vivons Heureux.